Actions sur le document

La charte de gestion de l'eau des bailleurs sociaux parisiens : Signature le 27 mars 2012

Paris
La charte de gestion de l'eau des bailleurs sociaux parisiens : Signature le 27 mars 2012

Pour la signature de la charte de l'eau le 27 mars 2012 Anne Le STRAT  (adjointe au Maire de Paris, chargée de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des canaux) et Jean Yves MANO (adjoint au Maire de Paris chargé du logement) ont accueillit dans les salons de l’hôtel de ville les directions des organismes ayant du patrimoine parisien. Cette signature collective par l’ensemble des bailleurs est une première, elle est le premier signe d’encouragement pour la mise en œuvre de la charte.

 

Voir la charte

 

Signature de la charte de l'eau 1

 

Signature de la charte de l'eau

 

 

Depuis le mois de septembre 2011 la ville de Paris, sa régie Eau de Paris et les bailleurs sociaux ont travaillé à l’élaboration d’une charte de l’eau. La volonté des partenaires est d’être avant tout au service des usagers. Cette démarche vise l’échange de bonnes pratiques et la gestion maîtrisée de l’eau dans les logements sociaux.

Son objet
Ainsi, les organismes s’engagent collectivement auprès de leurs partenaires sur trois enjeux majeurs :
•    Renforcer la gestion durable du patrimoine et des équipements en eau
•    Développer des outils de communication sur l’eau
•    Améliorer la qualité de service rendu aux locataires en ce qui concerne l’eau.

Son élaboration
Le développement de ces enjeux est le résultat d’une concertation entre les bailleurs, Eau de paris, l’Observatoire parisien de l’eau, les associations de locataires et la ville.Une dizaine d’entretiens ont été effectués auprès des experts en eau des organismes.
Un échange interprofessionnel a ensuite été organisé lors du club AORIF 75 du 18 octobre 2011. Un mois après, lors de la conférence départementale du 23 novembre 2011, les responsables locaux ont pris une position commune à partir d’une première version de charte. L’interbailleur a alors proposé une réécriture qui a permis, fin décembre, la présentation du document final.

Ses objectifs
Ce travail partenarial a donc pris en compte la spécificité du patrimoine géré par les bailleurs sociaux et les actions propres à chacun en matière de gestion de l’eau. Ainsi, la politique de facturation au comptage, la mise en place d'équipements économes ou encore le développement de services d'entretien de robinetterie sont des actions déjà présentes chez un certain nombre de bailleurs. Si la charte de gestion de l'eau les confirme, elle vise également à renforcer les efforts de chacun  et à développer des synergies entre les différents acteurs. Ces améliorations concernent notamment une meilleure connaissance des réseaux privés et le traitement des réseaux en plomb en préparation de l'échéance réglementaire qui entrera en vigueur fin 2013. Elle favorise également le suivi des consommations qui permettra, entre autres, une meilleure détection des fuites. Ces sujets sont d’ailleurs autant d'enjeux patrimoniaux pour les bailleurs que des enjeux de qualité de service.

Ses perspectives
En effet, les enjeux de la maîtrise du cycle de l’eau concernent toute la chaine des métiers exercés dans les organismes. Conscient de la nécessité d’agir sur ces niveaux, l’interbailleur parisien a souhaité s’engager dans un travail partenarial exigeant dans les années à venir.La charte sera animée autour de groupes de travail thématiques. Ils permettront d’approfondir des enjeux spécifiques comme le comptage et la facturation de l’eau ou encore le développement de l’information.  Un comité de suivi rassemblant l’ensemble des signataires se réunira une fois par an. Les services de la ville en assureront  le secrétariat et rédigeront annuellement une synthèse de l’ensemble des actions réalisées dans le domaine de l’eau au cours de l’année.

Actions sur le document