Actions sur le document

Présentation de l'observatoire de la rénovation urbaine

Contexte

 

Le programme de rénovation urbaine francilien représente un quart du programme national en nombre de projets, un tiers en volume de financements alloués par l’ANRU.

La concentration dans la région francilienne de nombreux quartiers en difficulté, dont beaucoup de grande taille, donne un poids prééminent au programme régional de rénovation urbaine, amplifié par la médiatisation dont fait l’objet la région capitale.

Le rôle crucial de l’Ile de France au regard de l’avenir de la rénovation urbaine appelle une responsabilité accrue des acteurs franciliens.

 

Au vu des enjeux du programme francilien, la mise en synergie des ressources est primordiale pour structurer dans la continuité les échanges entre les acteurs de la rénovation urbaine, améliorer la connaissance des dynamiques de requalification urbaine à l’œuvre dans la région et identifier, le cas échéant, les leviers d’action.

 

C’est pourquoi l’ANRU, la DRIHL, l’AORIF, la Direction Régionale de la Caisse des Dépôts et l’IAU d’Ile de France s’associent pour créer un Observatoire de la rénovation urbaine de la région Ile-de-France.

 

C’est ainsi que le 7 juin 2010 un protocole d’accord a été signé, officialisant la création de l’Observatoire de la rénovation urbaine en Ile-de-France.

                                   

Objet de l’Observatoire

 

Il va permettre aux partenaires régionaux et à l’ANRU et à ses partenaires de disposer d’une connaissance objectivée des programmes de rénovation urbaine en Ile-de-France.

Il constituera un outil de suivi permanent, d’analyse et donc de connaissance quantitative et qualitative (études thématiques, tableau de bord) mais aussi un outil de communication auprès des différents partenaires et interlocuteurs : collectivités locales (porteurs des projets), collectivités territoriales (co-financeurs des projets), acteurs professionnels ou associatifs intervenant dans les domaines concernés par les projets, habitants des quartiers et leurs représentants.

 

Il a vocation à produire un socle de connaissances partagées et régulièrement actualisées pour pouvoir bâtir une vision partagée de la rénovation urbaine d’Ile de France et préparer ainsi la suite aux projets en cours tant en terme d’ajustements sur la période 2009/2013 qu’au regard du prolongement du dispositif au-delà de 2013 que porteurs de projet et maîtres d’ouvrage appellent de leurs vœux.

 

Son contenu

 

Trois parties distinctes sont déterminées :

  • La constitution et la gestion d’un tableau de bord des programmes
  • La définition et la mise en œuvre d’un programme d’études
  • La création d’un lieu d’échanges et de réflexion

 

La constitution et la gestion d’un tableau de bord des programmes qui lui-même se composera de trois parties :

  • Le suivi et analyse du volet habitat des programmes de rénovation urbaine en Ile de France : la diversification de l’offre résidentielle.  Il s’agira d’actualiser et de compléter annuellement  le tableau de bord issu de l’étude Noyé / Lelèvrier, sous maîtrise d’ouvrage DRIHL (cette étude reprenant, entre autres, les données programmatiques des conventions signées à la mi 2008 et comportant des approfondissements sur un échantillon large desdits programmes. Le premier objectif de l’Observatoire consistera à intégrer dans le tableau de bord l’ensemble des projets au fur et à mesure de leur conventionnement et ensuite à actualiser périodiquement les données.
  • Le suivi des relogements des ménages touchés par la rénovation urbaine et l’analyse de l’adéquation des besoins restant à couvrir par rapport à l’offre existante et nouvellement produite. Il s’agira de poursuivre et d’actualiser l’étude qui avait été menée à l’initiative de la DRIHL (anciennement la DREIF) à partir de l’outil RIME renseigné par les bailleurs et exploité par les DDE.
  • Le suivi et l’analyse du volet urbain des projets de rénovation urbaine en Ile de France : la diversité fonctionnelle. Il s’agira d’actualiser et de compléter avec une périodicité bisannuelle le tableau de bord issu de l’étude Noyé / Lelèvrier sous maîtrise d’ouvrage AORIF. Comme pour le volet habitat, le premier objectif de l’Observatoire consiste à compléter et actualiser les éléments déjà recueillis au cours de l’étude citée. L’analyse quantitative à partir des programmations sera complétée par une approche qualitative sur un échantillon de quartiers. Les données quantitatives relatives à ces opérations ne relevant pas du volet habitat, seront fournies annuellement par l’ANRU sous forme de données au projet, à savoir le montant des investissements programmés et engagés pour les aménagements, les équipements et les équipements commerciaux.

 

La définition et la mise en œuvre d’un programme d’études

Un programme d’études commun sera défini annuellement par le comité de pilotage. Les études confiées à un prestataire devront préalablement être définies par un cahier des charges et feront l’objet d’une consultation

 

La création d’un lieu d’échanges et de réflexion

Les acteurs associés au dispositif se sont engagés à partager les principaux résultats issus de l’exploitation du tableau de bord et à la réalisation des études. Ils favoriseront, plus largement, les échanges et la diffusion des connaissances entre les acteurs de la rénovation urbaine.

  

Support de diffusion

 

L’observatoire sera doté d’une identité graphique. La communication et la diffusion des documents s’effectueront sous ce timbre. Toute donnée ou publication diffusée dans ce cadre devra, préalablement, recevoir l’accord de tous les partenaires. Dans l’attente de la réalisation du support de communication, les logos des membres fondateurs seront utilisés.

L’observatoire sera également doté d’un site internet, qui recevra les données communicables et anonymes prévues par la charte de diffusion.

Néanmoins, dans un premier temps, un lien sera créé sur le site internet de l’AORIF où seront listés les différents travaux effectués.

  

Contact AORIF : Nathalie Farza – 01 40 75 52 86

 

Actions sur le document