Les Hlm, bien plus qu’un bail !

Au programme

Identifiés communément comme des structures centrées sur la gestion locative, les organismes de logement social ont développé des solutions pour porter une offre de services globale à leurs locataires.

Au-delà de la seule gestion du bail, les organismes de logement social ont progressivement élargi leur champ d’intervention pour accompagner les évolutions de la société et s’adapter aux problématiques rencontrées par leurs locataires. Ils ont fait et continuent de faire évoluer leurs métiers, leurs pratiques, et nouent  des partenariats pour trouver des solutions aux enjeux qui les concernent très directement. De nombreuses passerelles ont été façonnées entre Hlm et acteurs de la santé publique, du médico-social, de l’insertion ou encore des territoires, afin de construire et de proposer des services aux locataires qui en ont besoin.

Après une introduction présentant comment les services aux locataires accompagnent les évolutions de la société pour devenir un élément central de l’apport des organismes, deux enjeux principaux seront au programme.

Tout d’abord, l’enjeu de répondre aux besoins des personnes en souffrance psychique pour permettre l’intégration sociale de celles-ci dans leur environnement, par des soins et des services à proximité. Des initiatives ont été co-développées par, ou avec des organismes Hlm, en lien avec les secteurs psychiatriques et les collectivités locales afin de répondre à ces situations d’urgence, pour le maintien de ces habitants dans leur logement. Des focus sur des dispositifs innovants, déployés par les organismes de logement social avec les partenaires locaux, viendront illustrer la séquence.

Autre thématique illustrant l’étendue des services apportés par les organismes : le bien vieillir dans le parc social. Un focus sera fait sur les dispositifs d’accompagnement des locataires tout au long de leurs parcours de vie. Les locataires séniors présentent une fragilité plus importante que les autres classes d’âge et les deux plus grosses difficultés pour eux sont les questions d’accessibilité et d’isolement social. Les organismes Hlm mettent en place, à travers des partenariats, des services adaptés à ces publics et des dispositifs d’accompagnement spécifiques afin de maintenir le plus longtemps possible l’autonomie dans le logement des locataires séniors.

Une convention sera signée sur l’espace AORIF avec la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) d’Ile-de-France, formalisant le besoin de massification des dispositifs et services en direction des locataires retraités.

© photo : Récipro-Cité
(Initiative « Nos chers voisins » – 1001 Vies Habitat)

TwitterLinkedInEmailPrint